Inspiration : Godin et le Familistère de Guise

Séquence “Inspiration !”

Salut !

Aujourd’hui, on vous parle d’un truc qui nous inspire : Le Familistère de Guise et son fondateur : Jean Baptiste André GODIN.

Godin, mais oui vous connaissez ! Il s’agit de ces fameux poêles à bois ! Comme on adore le feu de bois, les petites flammes qui dansent derrière le hublot attisent notre créativité et stimulent notre inspiration… Mais non ! Ce n’est pas le feu de bois qui nous intéresse chez Godin ! Ce n’est pas non plus son innovation technologique qui lui permettra de se démarquer de la concurrence et qui rendra ses poêles très populaires…

poele godin shop&coop eboutique coop ess

Godin est issu de la classe ouvrière du 19ème siècle, il effectue un tour de France dans son métier de chaudronnier. Au cours de ce voyage et de son début de carrière, il rencontre les thèses Fouriéristes et supporte financièrement les tentatives de sociétés meilleures aux Etats-Unis.

Ces expériences sont un fiasco, il décide de construire son propre projet. C’est ainsi qu’il se consacra à l’édification d’un palais social : le Familistère de Guise. Au lieu d’un habitat individuel comme il était de mise dans les cités du patronat paternaliste, Godin pense un habitat collectif. Nous sommes en plein hygiénisme, Godin pensera aussi ce bâtiment pour qu’il serve la santé de ses habitants. Et il ira plus loin que l’amélioration de l’habitat de ses ouvriers, il développera l’éducation, la culture, le sport avec la construction d’une école, d’un théâtre, d’un économat, d’un piscine ( ! ) …

la gang au familistere

Mais Godin ne s’arrête pas là : il pense à léguer son affaire aux ouvriers ! Un crime dans le capitalisme du 19ème siècle ! Cette volonté lui coûtera son premier mariage… Et ses liens avec sa famille… Il mettra en place une association des travailleurs à qui il va transférer petit à petit tout le capital de la société : l’Association Coopérative du Capital et du Travail, tout un programme !

Godin est un pionnier du coopératisme.

Cette expérience montre que le richesse produite, la valeur ajoutée, peut financer le bien-vivre de tous, sans que cela vienne mettre en péril l’entreprise. Elle démontre que les ouvriers, une fois le savoir et la connaissance acquis, sont tout à fait capables de participer à la gestion et à l’avenir de l’entreprise. Elle met en lumière l’égoïsme et le cynisme du patronat qui profite de l’ignorance pour capter la richesse produite.

Avec ce qu’a fait Godin de ses bénéfices (école, théâtre, piscine, …. ), imaginez ce qu’auraient pu faire à l’époque les autres grands industriels… Notre société n’aurait pas été la même !

Le Familistère est aujourd’hui visitable, si vous passez par Guise (Aisne), on vous conseille vivement d’y aller et si possible le 1er mai.

 

godin shop coop eboutique ess

 

Laisser un commentaire